Ingénieur d'affaires

Admission après un Bac+3

L’Ingénieur d’Affaires est essentiel dans le développement d’une entreprise, et occupe donc un poste clef.  Ce technico-commercial dédié aux grands comptes est un professionnel de la communication. Ses principaux talents résident dans une grande capacité de prospection, d’analyse des besoins clients et ses compétences en pilotage de projets de grandes envergures.

Rentrée

Lundi 17 octobre 2022

Formation qualifiante

Titre professionnel d'Ingénieur d'affaires RNCP23692 de niveau 7 (Bac+5)

En alternance

IA2 Alternance : 655h de formation + 1694 h en entreprise Rythme : 1 semaine de cours / 3 semaines en entreprise

En continue

IA1 en continue : 700 h de formation + 588h de stage IA2 en continue : 700 h de formation + 588h de stage Rythme : Cours du lundi au mercredi

Modalités

Formation en centre et/ou à distance.

Vous représentez une entreprise ?

Recruter toute l’année nos étudiants en alternance (contrat pro ou apprentissage), formés à vos pratiques et vos réels besoins.

Bénéficiez de nombreux autres avantages.

PREPAREZ-VOUS AUX METIERS DE DEMAIN AVEC L'ECOLE LEADER DE L'ALTERNANCE

L’Ingénieur d’Affaires est essentiel dans le développement d’une entreprise, et occupe donc un poste clef.  Ce technico-commercial dédié aux grands comptes est un professionnel de la communication. Ses principaux talents résident dans une grande capacité de prospection, d’analyse des besoins clients et ses compétences en pilotage de projets de grandes envergures.

Les chiffres clefs de la dernière promotion

Satisfaction
79%
Taux d'insertion dans l'emploi à 6 mois
80%
Taux de réussite
92%
Poursuite d'études
11%
Interruption en cours de formation
0%

Les compétences mobilisées

Objectifs du TP Ingénieur d’affaires

  • Modéliser des marchés pour évaluer et détecter des potentiels et des opportunités d’affaires
  • Élaborer des stratégies de développements d’activités commerciales à partir de modèles économiques 
  • Piloter des plans de développements nationaux et internationaux pour garantir les résultats prévisionnels 
  • Diriger des activités commerciales de groupes et d’entreprises nationales et internationales 
  • Développer des réseaux commerciaux sur des marchés nationaux et internationaux

Niveau et compétences pour entrer en formation :

Particuliers, salariés, demandeurs d’emploi passionnés par l’univers informatique/numérique et titulaires d’un licence ou d’un titre de niveau II . Les candidats ont pour projet de s’orienter vers l’un des nombreux métiers de l’ingénierie d’Affaires.

  • Être titulaire d’un niveau 5 (Bac+3)
  • Posséder un niveau B2 en langue française

Sélection sur parcours scolaire et professionnel, tests de niveau en langue française et entretien de motivation entre février et la date d’entrée en formation. Le recrutement s’organise à partir du mois de février par le dépôt d’un dossier de candidature.

Programme de la formation

Les diplômes, certifications et titres de ESIC sont organisés en blocs de compétences, conçus et réalisés par des professionnels du domaine ou secteur, et sont toujours en adéquation avec les compétences attendues en entreprise. Les contenus de ces blocs sont très régulièrement remis à jour par notre comité de pilotage auxquels participent des cadres d’entreprises, des intervenants professionnels et des responsables de formation.

 

Fondamentaux (112h)

 

Prise en main du cursus Présentiel (7 h)

 

Pilotage de carrière (7 h)

  • Piloter son insertion professionnelle à travers la connaissance de soi, sa capacité à construire une réflexion autour de ses choix de carrière et son agilité lors d’un entretien de recrutement
  • Coaching pour réussir ses entretiens / simulations d’entretien Les différents métiers possibles et carrières associées

 

Anglais   (49 h présentiel et 49 h e-learning)

  • Savoir se vendre en entretien d’embauche avec un CV attractif et réussir son TOEIC
  • Savoir tenir une conversation en anglais
  • Savoir rédiger en anglais
  • Réussir sa prospection et ses entretiens clients pour développer son activité commerciale, analyser un marché ainsi que les tendances financières d’une entreprise, et maitriser le vocabulaire

 

Les technologies du numérique (105h)

 

Fondamentaux du secteur du numérique (14 h)

  • Connaître les offres et les acteurs du secteur
  • Historique du secteur numérique
  • Acteurs du secteurs numériques et business models associés
  • Architectures numériques Économie du secteur numérique

 

Solutions numériques pour l’entreprise (35 h dont 20 présentations projets)

  • Maîtriser les techniques et les offres du secteur numérique DSI ET Systèmes d’information MOA-MOE (7h)
  • Projets informatiques (7h)
  • Réseau/télécom (7h)
  • Logiciel Métier ERP / CRM/ BIG DATA (14h)

 

Technologies numériques innovantes (28 h)

  • Maîtriser les techniques et les offres spécifiques au secteur digital Social Business / Mobilité / Analytics / Cloud computing et sécurité / Intelligence Artificielle / Blockchain / Quantique / IOT

 

Veille technologique (14 h)

  • Réaliser une veille informationnelle, technologique et concurrentielle 
  • Appréhender les marchés publics
  • Intégrer l’intelligence économique dans la démarche commerciale
  • Géopolitique et développement commercial
  • Développer et exploiter ses réseaux.     

      

Transformation digitale (21 h)

  • Maitriser l’approche client en cas de commercialisation de solutions innovantes
  • Solutions innovantes digitales disruptives L’Ecosystème du Chief Digital Officer (CDO)

 

Stratégie commerciale (238h)

 

Plan d’actions commerciales (14h)

Savoir élaborer un plan d’actions commerciales Plan d’actions commerciales (PAC)

 

Gestion des entreprises (56 h)

  • Comprendre les enjeux de rentabilité d’une entreprise et d’équilibre financier d’une entreprise
  • Comprendre les enjeux du risque financier d’une entreprise et du pilotage budgétaire
  • Acquérir des clés de lecture et d’analyse du bilan, du compte de résultat et de leurs annexes
  • Connaître les bonnes pratiques en termes de rentabilité et d’équilibre financier
  • Connaître les ratios déterminants du risque financier d’entreprise et leurs composantes
  • S’approprier les techniques de conception d’un Business Plan

 

Stratégie des entreprises (28h)

  • Comprendre les différents statuts et organisation des entreprises actuelles, identifier leurs stratégies notamment commerciales
  • Les différentes conceptions et formes d’entreprise
  • L’analyse stratégique, l’analyse concurrentielle
  • Les grands types de stratégie
  • Principes et composantes de base de l’organisation des entreprises
  • Les principales structures de l’entreprise
  • Comprendre la stratégie commerciale de l’entreprise
  • Décliner la stratégie en plan d’actions commerciales

 

Économie et mondialisation (21h)

  • Comprendre l’environnement et les enjeux économiques mondiaux, les spécificités de l’économie numérique et ses impacts
  • Les enjeux de la mondialisation : définition, histoire, évolution
  • Les interactions démographiques et écologiques Géo Economie du commerce international
  • L’économie numérique et ses impacts économiques, écologiques et sociétaux
  • La régulation financière mondiale : les interactions des zones monétaires, la finance internationale

 

Stratégie de réponse (28h)

  • Être capable d’avoir une approche globale d’une affaire
  • Appréhender les stratégies d’influence
  • Maîtriser le décryptage d’un cahier des charges
  • Le plan d’affaires : Approche systémique du compte
  • Le cahier des charges
  • L’intégration d’une multiplicité d’interlocuteurs

 

Savoir répondre à un appel d’offres (14h)

  • Ou chercher les appels d’offres publics et privé
  • Types de réponse

 

Prospection & social selling (28 h)

  • Connaître et mettre en œuvre les techniques de prise de rendez-vous par téléphone
  • La préparation
  • L’accroche
  • Les compelling events
  • Matrice USP
  • Le cold call
  • Le social selling

 

Marketing et Réseaux sociaux (161h)

 

Marketing & outils digitaux pour la vente B to B (35h)

  • Comprendre les forces et faiblesses de son offre commerciale, l’attractivité de son offre pour les différentes typologies de clients et définir son territoire d’action commerciale B2B
  • Segmenter ses prospects et ses clients
  • Se positionner sur un marché / SWOT
  • Définir ses cibles de prospection et les qualifier Les outils de la prospection digitale

 

Les réseaux sociaux et leur utilisation en marketing (105h)

  • Positionner le rôle du Community manager au sein de l’entreprise et décrire les différentes missions.
  • Identifier les différents domaines d’intervention : interne et externe.
  • Comprendre ce qu’est une communauté.
  • Déterminer les impacts du web social sur la relation marque-consommateurs, sur l’image des marques
  • Mesurer l’importance des communautés sur le web.
  • Identifier les nouvelles tendances introduites par le web collaboratif.
  • Les réseaux sociaux, nouveaux territoires de socialisation.
  • Trouver les nouveaux relais d’opinion et les influenceurs : blogs et microblogging.
  • Typologies et fonctionnement des réseaux

 

Définir sa stratégie communautaire

  • Écouter sa communauté : mettre en place une veille active.
  • Créer sa communauté ou profiter des communautés existantes.
  • Définir ses objectifs.
  • Choisir les médias sociaux où s’exprime sa communauté.
  • Sélectionner les plateformes et optimiser sa présence sur celles-ci.
  • Identifier les blogs et bloggeurs influents.

 

 Construire et développer sa communauté

  • Planifier les étapes de sa création.
  • Définir les valeurs de sa communauté.
  • Impliquer différents collaborateurs.

 

 Animer sa communauté sur le web

  • Respecter les principes fondamentaux : transparence, implication, partage, audience.
  • Identifier les outils, les fonctionnalités à mettre à la disposition de sa communauté.
  • Faire des membres existants des relais d’information.
  • Lancer des sujets permettant de susciter le débat ou le partage d’expériences.
  • Veiller à la qualité des réponses et relancer la discussion.
  • Assurer la fidélisation des membres à travers l’organisation d’événements.
  • Faire respecter les règles de la communauté.
  • Veiller au respect des conditions générales d’utilisation du site.

 

 Utiliser les réseaux sociaux au profit de sa communauté

  • Limiter les risques de fragilisation des liens intracommunautaires.
  • Mesurer l’importance du dialogue à long terme.
  • Favoriser l’échange d’expériences.
  • Déterminer le bon moment pour avoir une Fan page sur Facebook.
  • Animer un fil Twitter.

 

Mesurer l’impact de la lecture à l’écran

  • Tenir compte des caractéristiques et des contraintes de la lecture à l’écran.
  • Différencier approche papier et approche écran d’un site web.
  • Améliorer la lisibilité des textes, faciliter la navigation sur le site.

 

Utiliser des techniques d’écriture efficaces sur le web

  • Rédiger des contenus pour être lu.
  • Concevoir des entrées multiples adaptées aux profils des lecteurs, de sa communauté.
  • Utiliser le multimédia pour enrichir son contenu : vidéos, photos, liens hypertextes.
  • Les règles rédactionnelles à mettre en place.

 

Adapter des articles au web

  • Sélectionner et mettre en ligne les bonnes informations, choisir des liens pertinents.
  • Humaniser ses contenus, écrire pour susciter des réactions, inciter ses membres à écrire.

 

Comprendre les enjeux liés au management de son identité sur le web

  • Améliorer sa visibilité sur le web.
  • Mesurer l’importance du web : une place publique.
  • Identifier les risques liés à son identité numérique.
  • Personal branding et corporate branding.

 

 Maîtriser sa réputation au sein de sa communauté

  • Surveiller sa e-réputation : moteurs de recherche spécialisés, services d’alerte, veille.
  • Fixer les objectifs de la communauté : test de produit, promotion autour de la marque.
  • Définir les indicateurs de mesure permettant de valider les objectifs atteints.
  • Détecter les attaques contre la marque, les gérer

 

Stratégie d’influence et Lobbying (21h)

  • Décrypter les stratégies d’influence, et repérer les enjeux et connaître les pratiques de lobbying, notamment dans le cas de réponse à des appels d’offre
  • Typologies et historique des stratégies d’influence sur les grands comptes
  • Lobbying et facilitation de la prise de décision du client
  • Le lobbying sur les réseaux sociaux

 

Vente et communication (183h)

 

Communication professionnelle (28h)

  • Maîtriser sa communication écrite et orale de manière structurée dans un cadre professionnel
  • Entrainement à la communication verbale et non verbale
  • Entrainement aux écrits professionnels (mails, posts, articles blog…)

 

Fondamentaux de la vente (21h)

  • Maîtriser la communication interpersonnelle et l’ouverture de l’entretien
  • Le métier de chargé d’affaires
  • La communication interpersonnelle et démarche comportementale
  • Prospection, prise de rdv, déclaration introductive, synthèse

 

Comprendre les enjeux métiers (21 h de conférences)

  • Comprendre les principales fonctions et direction de l’entreprise et des processus métiers
  • Des professionnels expliquent leurs métiers, leurs enjeux, les process et les attentes vis à vis des commerciaux

 

Investigation client (14h)

  • Développer une capacité au questionnement commercial et à la découverte des besoins du client face à un DSI ou d’un département fonctionnel
  • Les règles
  • Les méthodes
  • Mises en situation

 

Vente service achats (14h)

  • Maîtriser une approche client spécifique par type de métiers Achats 2.0 et vente aux services achats de prestations numériques

Vente indirecte (14h)

  • Animer, former et gérer le réseau des partenaires pour atteindre les objectifs commerciaux
  • Management d’un réseau de partenaires dans l’écosystème IT Sales Channel

 

Négociation et suivi d’affaires (21h)

  • Maîtriser le « closing » d’une affaire
  • Connaître et appliquer des techniques de négociation
  • Les règles
  • La méthode (Korda)
  • Etude de cas
  • Mises en situation

 

Vente de solutions numériques (21h)

  • Comprendre les attentes clients / identifier et comprendre les métiers et les enjeux simples liés aux systèmes d’information dans l’entreprise
  • Vente solutions packagées
  • Vente de solutions de services informatiques
  • Vente de projets avec engagement
  • Vente infrastructure et infogérance

 

Vente à l’international (48h)

  • Diagnostiquer sa capacité à exporter
    • Identifier ses forces et ses faiblesses pour aborder l’export.
  • Cibler et étudier son marché
    • Critères et méthodologie, la recherche de l’information, les principaux marchés porteurs du secteur.
  • Mettre en place une stratégie marketing export
    • Adapter et valoriser ses produits / ses œuvres, se positionner, cibler sa clientèle, communiquer.
  • Planifier ses actions commerciales
    • Identifier ses prospects, monter des missions commerciales, planifier et budgéter.
  • Le cas particulier des salons à l’étranger organisation commerciale, logistique et douanière
  • Le contenu de l’offre
    • Volet produit / savoir-faire : nomenclature de douane et origine des produits,
    • Volet financier : prix export, conditions de paiement à l’international et choix
      de la devise,
    • Volet logistique : incoterms, modes de transport et emballage
    • Volet juridique : les conditions générales de vente
  • La forme de l’offre
    • le devis,
    • la pro-forma export
    • La fiche client, la fiche de suivi de commande, le contrôle de la commande,
    • L’obtention du numéro EORI,
    • Les instructions d’emballage, les instructions d’expédition,
    • La facture export,
    • La liste de colisage,
    • Les documents liés à l’origine,
    • Les documents de transport et les expéditions postales,
    • La douane à l’export : le DAU, la DEB, le statut d’exportateur agréé et la vente en détaxe.

 

Management (119h)

 

Participation à un escape game (14 h)

  • Comment prendre le leadeship

 

Management de projet (56h)

  • Acquérir les fondamentaux du mode projet et mener un projet réel en petit groupe
  • Les groupes de projets auront à mener pendant une année un projet professionnel avec des objectifs identifiés au départ.
  • Un tuteur de projet les accompagnera pendant toute la durée du projet. Ils alterneront des séances de tutorat et de travail en autonomie afin d’assurer la réussite de leur projet.

 

Management d’équipe commerciale (35h)

  • Apprendre les bons réflexes en termes de management d’équipe et savoir monter une équipe projet
  • Les fondamentaux du management : Rôles et missions du manager, diagnostic de situation, l’accompagnement commercial, le plan de redressement, le recrutement
  • Monter et manager une équipe projet : Monter une équipe projet, définir les règles de fonctionnement, manager une équipe à distance, conduire le changement organisationnel lié au projet

 

Intercultural Management (14 h)

  • Comprendre les enjeux des pratiques culturelles des collaborateurs ou des clients en situation de vente
  • L’interculturel dans l’entreprise (à tous les étages : nationalités, fonctions, âge, social…)
  • L’interculturel en situation de vente

 

Aide à la préparation du mémoire (30h)

 

Travail personnel et examens de contrôle (150h)

  • Soutenir une vente à l’oral
  • Préparer un business plan et le présenter à l’oral
  • Études de cas – Eudes comparatives – Soutenance orale
  • Répondre à un appel d’offres
  • Présentation d’un mémoire (PDF et PP)

Les chiffres clefs de la dernière promotion

Satisfaction
79%
Taux d'insertion dans l'emploi à 6 mois
80%
Taux de réussite
92%
Poursuite d'études
11%
Interruption en cours de formation
0%

Demande d’information

Votre scolarité

  • 655h de formation + 1694h de stage
  • Rythme : 1 semaine de cours / 3 semaines en entreprise
  • Frais d’inscription : 400€ (remboursable après signature du contrat d’alternance)
  • 1 an en alternance sous contrat d’apprentissage
  • Formation financée par les OPCO*. Gratuite pour les apprenti·e·s et les employeurs privés.

*OPCO : Opérateurs de compétences

  • IA1 en continue : 700 h de formation + 588h de stage
  • IA2 en continue : 700 h de formation + 588h de stage
  • Rythme : Cours du lundi au mercredi
  • Stage de fin de formation
  • Frais d’inscription : 400€ (non remboursable)
  • Validation par blocs possible
  • Tarif : 6500€

Accompagnement personnalisé pour trouver un employeur

Tous nos stagiaires bénéficient de notre large réseau d’entreprises partenaires, et de notre accompagnement dans la recherche du poste le mieux adapté aux compétences que vous devrez acquérir pour votre futur carrière.

Plus d’informations

Les personnes atteintes de handicap souhaitant suivre cette formation sont invitées à nous contacter directement, afin d’étudier ensemble les possibilités de suivre la formation.

Poursuite d’études

Parcours de spécialisation en formation continue disponibles sur esic-online.com

Equivalences et passerelles

Nous contacter pour étudier les éventuelles passerelles possibles (en fonction du parcours et du site de formation)

Emplois accessibles

Les ingénieurs d’affaires exercent dans le secteur du business to business (industries, services informatiques, télécoms, BTP, etc.). Toutes les entreprises de services ou industrielles qui réalisent leur activité en développant pour des clients professionnels des solutions sur-mesure emploient des ingénieurs d’affaires.

Postes : Ingénieur(e) d’affaires, Ingénieur(e) technico-commercial, Ingénieur(e), commercial,  Ingénieur(e) avant-vente, Ingénieur(e) des ventes, Business developer, Responsable grands comptes, Key Account Manager

Que fait le/la titulaire de cette formation ?

L’Ingénieur d’Affaires suit une affaire du début à la fin. Il met en place des outils de prospection commerciale et des actions marketing pour trouver des nouveaux clients. Il répond aux appels d’offres. Suit l’étude du projet. L’Ingénieur d’Affaires analyse le besoin de son nouveau client et met au point, en concertation avec ce client dont il est l’interlocuteur privilégié, une proposition commerciale, technique et financière. Il monte un cahier des charges, et négocie le contrat qui va lier les deux parties autour du projet en prenant en compte le planning de production et les délais de livraison de son entreprise, mais aussi les risques financiers et juridiques. Il établit un business plan et s’assure des marges à respecter pour que les affaires générées soient rentables.

Vient ensuite la phase de réalisation et de suivi du projet, au cours de laquelle l’Ingénieur d’affaires s’assure du bon déroulement de celui-ci. Il coordonne l’activité de l’ensemble des services internes de son entreprise (commercial, financier, technique, direction, production, mais aussi prestataires externes : fournisseurs, sous-traitants, intervenants sur site). Interlocuteur privilégié du client, il lui assure un reporting régulier. Garant des délais négociés, de la qualité, des coûts et de la rentabilité du contrat, l’ingénieur d’affaires s’assure que tous les objectifs du cahier des charges ont été remplis et que le projet livré au client est conforme à ses attentes.

Souvent, il est amené à se livrer à des prestations de mise en service et d’assistance.

En parallèle de la gestion de ses projets, l’ingénieur d’affaires doit entretenir son portefeuille clients, via des contacts réguliers. Son objectif est de leur proposer de nouveaux produits tout en veillant au maintien d’un niveau de rentabilité satisfaisant. Il est également un surveillant pour l’entreprise des actualités technologiques et commerciales : veille technologique pointue du secteur d’activités de l’entreprise ; anticipation et analyse des offres et de l’actualité des concurrents ; participation à des conférences ou à des salons. Il doit être au fait de ce qui se passe à l’extérieur de son entreprise, afin d’avoir pleinement conscience de l’environnement dans lequel son entreprise évolue et des enjeux.

  • Méthode participative
  • Etude de cas / Mise en situation.
  • Exposé et réflexion sur ses propres projets

Notre formation est animée par des experts reconnus dans leur domaine possédant une expérience sur le terrain significative et des compétences pédagogiques reconnues.

Dans le cas de formation à distance, il est nécessaire que le stagiaire :

  • Possède un PC ou un Mac récent et à jour
  • Une connexion internet stable d’au moins 2 Mo/s
  • Un navigateur Web récent 
  • Teams devra être installé (accompagnement possible)

Titre de l’ESIC inscrit au RNCP de niveau 7 (ex-niveau I / Bac +5) sous l’appellation « Ingénieur d’affaires, code NSF 312t.

  • Plus d’informations sur la certification
  • Nomenclature du niveau de qualification : Niveau 7
  • Code(s) NSF : 312t : Négociation et vente

Modalités d’évaluation & suivi

Bloc 1 : Modéliser des marchés pour évaluer et détecter des potentiels et des opportunités d’affaires

  • Définition : À partir d’un cas réel d’entreprise cherchant à se développer sur un secteur d’activité, le candidat doit présenter des propositions de développement d’activités en fonction d’opportunités repérées. Les propositions sont justifiées par des résultats d’études de marché.
  • Objectifs : Évaluer le candidat sur sa capacité à analyser des marchés et des secteurs d’activités pour repérer et étudier des opportunités de développements : sur la qualité de ses recherches, la pertinence de ses analyses et sur l’argumentation développée pour justifier des propositions d’orientations d’activités d’entreprises sur des secteurs déterminés. Les potentiels des opportunités présentées devront être justifiés par des données chiffrées.
  • Déroulement : Présentation orale individuelle des propositions, et remise d’un rapport détaillant les analyses menées et justifiant les conclusions. Le candidat est évalué sur la qualité du rapport remis et sur sa prestation orale.
  • Format : Remise d’un rapport de 30 pages maximum. Présentation orale limitée à 20 minutes.
  • Lieu : Dans les locaux du centre certificateur

Bloc 2 : Élaborer des stratégies de développements d’activités commerciales à partir de modèles économiques

  • Définition : Mise en situation professionnelle du candidat. A partir d’objectifs politiques et économiques donnés, le candidat doit réaliser et présenter un plan de développement à 3 ans devant permettre d’atteindre les objectifs fixés, plan lié au lancement d’une entreprise, d’un produit ou d’une activité sur un marché donné.
  • Objectifs : Évaluer le candidat sur sa présentation des différents objectifs intermédiaires, des ressources nécessaires, et des indicateurs de suivi et de contrôle des résultats.  Le plan devra également identifier les leviers et les risques susceptibles de garantir (ou d’hypothéquer) l’atteinte des résultats.
  • Déroulement : Présentation orale individuelle du plan à 3 ans après remise d’un support imprimé de présentation.
  • Format : Présentation d’une durée de 30 minutes suivie de 30 minutes de questions du jury
  • Lieu : Dans les locaux du centre certificateur

Bloc 3 : Piloter des plans de développements nationaux et internationaux pour garantir les résultats prévisionnels

  • Définition : En lien avec une expérience professionnelle de pilotage d’activité commerciale, le candidat doit présenter un bilan de ses activités, des moyens déployés et des résultats obtenus
  • Objectifs : Le candidat est évalué sur ses capacités d’analyse des différents chiffres et de développement de ratios pour mettre en œuvre des réponses opérationnelles adaptées ; sur sa capacité à piloter des résultats commerciaux en structurant des outils adaptés.
  • Déroulement : Remise du rapport écrit suivi d’une présentation orale individuelle du contenu devant un jury
  • Lieu : Dans les locaux du centre certificateur

Bloc 4 : Diriger des activités commerciales de groupes et d’entreprises nationales et internationales

  • Définition : À partir d’un cas théorique d’entreprise présenté et de documents associés, le candidat doit auditer une organisation interne d’entreprise pour évaluer son niveau de performance.
  • Objectifs : A partir d’un cas théorique, le candidat est évalué sur l’exploitation faite des différents documents et sur sa capacité à identifier des relations entre les informations proposées ; sur ses capacités d’analyses de l’organisation interne d’une structure et d’identification des impacts sur des résultats d’activités
  • Déroulement : Épreuve individuelle en temps limité. 3 heures de préparation, suivies de 30 minutes de présentation des conclusions. Pour cette épreuve, tous les documents sont en anglais.
  • Lieu : Dans les locaux du centre certificateur

Bloc 5 : Développer des réseaux commerciaux sur des marchés nationaux et internationaux

  • Définition : À partir d’un cas réel ou théorique, les candidats doivent élaborer une stratégie d’implantation sur un marché donné situé à l’étranger. Ils disposent pour cela d’une présentation du produit, d’un budget et d’une présentation des objectifs de la structure.
  • Objectifs : Évaluer les capacités du candidat à élaborer une stratégie globale de positionnement sur un marché à l’étranger. Dans le cadre de cette stratégie, le candidat devra présenter des conseils sur les relations à développer avec différents acteurs (partenaires, distributeurs, etc.) pour permettre à l’entreprise d’atteindre ses objectifs. Le candidat devra présenter une cartographie des différents acteurs et des relations à nouer en fonction des enjeux et des objectifs visés.
  • Déroulement : Le candidat doit présenter oralement ses recommandations à l’appui d’un support devant un jury de professionnels. 1h 30 minutes de présentation, suivies de 30 minutes de questions du jury. Lors de la présentation, le candidat doit remettre une note de synthèse présentant ses conclusions.
  • Conditions et Soutiens autorisés : Épreuve individuelle. Tous les soutiens sont autorisés sous réserve qu’ils soient explicitement mentionnés.
  • Lieu : Dans les locaux du centre certificateur

Modalités d’acquisition de la certification par capitalisation des blocs de compétences

La certification est constituée de 5 blocs de compétences. Chaque bloc est certifié, et donne lieu à une évaluation et à une validation. Un certificat des compétences attestées, selon les modalités d’évaluation décrites, sera délivré à chaque candidat(e) à l’issue de la validation de chaque bloc de compétences. La certification de chaque bloc est acquise définitivement.

La validation de la certification peut se faire :

  • par parcours direct : validation de la certification (donc des 5 blocs de compétences) lors d’un passage unique devant le jury
  • par parcours progressif : validation progressive de chaque bloc de compétences lors de différents passages devant le jury, jusqu’à la validation des 5 blocs menant à la validation de la certification.

VAE

La certification est constituée de 5 blocs de compétences. Chaque bloc est certifié, et donne lieu à une évaluation et à une validation.

La validation des 5 blocs de compétences est nécessaire pour valider la certification.

  • En cas de validation des 5 blocs de compétences, la certification est validée dans sa totalité.
  • En cas de validation partielle de la certification, le candidat valide 1 à 4 blocs de compétences. Un certificat des compétences attestées, selon les modalités d’évaluation décrites, sera délivré à chaque candidat/e à l’issue de la validation de chaque bloc de compétences. La certification de chaque bloc est acquise définitivement.

Le/la candidat(e) a ensuite, s’il/si elle le souhaite, la possibilité de se présenter à nouveau devant le jury de certification afin de valider le(s) bloc(s) de compétences restant(s) et obtenir sa certification. Il/elle dispose d’un temps illimité pour cela (dans la limite des dates d’enregistrement de la certification au RNCP).

Page mise à jour le 01/09/2022